NOTE

Si cette stratégie de l'entraînement à la continence ne vous convient pas, à vous ou à votre enfant, vous êtes invités à consulter le programme proposé par TEACCH (Applying Structured Teaching Principals to Toilet Training)


Stratégie de l'entraînement à la continence

Le programme d'entraînement à la toilette est basé sur les comportements observables d'être propre plutôt que sur le simple besoin d'uriner causé par une pression inconfortable sur la vessie, besoin qui est interne à l'individu et moins contrôlable. L'entraînement porte donc sur le fait d'aller à la toilette régulièrement, ce qui permet à l'enfant de garder des vêtements propres et d'éviter des réactions sociales désagréables à un accident éventuel.

La stratégie utilisée comprend:

a) Procédure d'entraînement à l'habitude ou au contrôle de la vessie

b) Procédure de surcorrection (lorsqu'il y a des accidents)

c) Procédire d'aide graduelle

d) Estompage des commandes

 

Matériel

  • 1. Sous-vêtement de coton (8)
  • 2. Vêtements propres
  • 3. Alarmes de pantalon (si possibilité)
  • 4. Boissons variées
  • 5. Bonbons ou autres aliments (selon les préférences de chaque enfant)
  • 6. Tasse ou verre pour boire
  • 7. Chronomètre de cuisine
  • 8. Liste de vérification pour l'entraînement
  • 9. Nécessaire à nettoyer:
    • gants de caoutchouc
    • Torchons
    • Chaudière, moppe

     

A) SÉQUENCE D'ENTRAÎNEMENT À LA CONTINENCE

 

L'enfant doit être en culotte.

 

1. Donner du liquide à l'enfant à toutes les 30 minutes (autant que l'enfant en désire).

2. Attendre 2 minutes

a) Demander ou amener l'enfant à s'asseoir sur la toilette

b) Baisser sa culotte (lui demander ou l'aider à le faire).

c) L'enfant demeure assis jusqu'à ce qu'il élimine, maximum 20 minutes
(jouet s'il ne veut pas rester assis.

3. Si élimination, donner une récompense immédiatement (bonbon) associée au Renforcement social.

4. Lui dire ou l'aider à se lever et de monter sa culotte.

N.B. Si l'enfant utilise la toilette, on lui fait tirer la chasse-d'eau.

5. À toutes les 5 minutes, lui faire toucher sa culotte pour voir si elle est sèche ou mouillée.

-Si elle est sèche, lui donner de l'attention ou un bonbon. Ceci doit être répété jusqu'au début de la prochaine période de 30 minutes.
N.B. L'intervalle de 5 minutes est modifié au cours de l'intervention

-Si la culotte est mouillée, voir procédure de surcorrection

 

B) PROCÉDURE DE SURCORRECTION (LORS D'ACCIDENT)

Si l'enfant mouille sa culotte, le professeur intervient en:

1. Dirigeant le regard de l'enfant vers le dégât

-Lui faire toucher sa culotte et lui dire: «Non tu as mouillé ta culotte»
-Lui montrer le bonbon qu'il ne reçoit pas (parce qu'il a mouillé sa culotte)

2. Lui faire essuyer ses dégâts

3. Immédiatement après, demander à l'enfant de répéter cette séquence de pratique positive pendant 10 minutes au moins.

PRATIQUE POSITIVE
-Se diriger vers la toilette
-Baisser sa culotte
-S'asseoir sur la toilette pendant quelques secondes
-Monter sa culotte.
N.B. Le professeur ne manifeste aucune émotion positive ou négative. Il doit garder une attitude neutre durant cette procédure.

 

Après cette pratique positive, on change l'enfant et on continue la vérification aux 5 minutes (ou selon l'intervalle modifiée) jusqu'au début de la nouvelle période.

 

PROCÉDURE DURANT LES REPAS

-Pour cette période du dîner, ne pas donner de jus à l'enfant

-Omettre la vérification aux 5 minutes.

-Aux 30 minutes, l'enfant doit s'asseoir sur la toilette pour 5 minutes.

 

SI L'ENFANT A UN ACCIDENT DURANT LES REPAS

-Retirer immédiatement l'enfant de la table (assis sur sa chaise, à l'écart du groupe pour une période de 5 minutes, après quoi il réintègre le groupe.)

-Vous lui montrez le dessert, lui faire toucher sa culotte mouillée et lui dire «tu as fais pipi, pas de dessert»

-A la fin du repas, l'enfant met une culotte propre.

 

C) PROCÉDURE D'AIDE GRADUELLE ET ESTOMPAGE DES COMMANDES

Ceci s'applique pour les différentes tâches demandées à l'enfant:

-se rendre à la toilette
-monter, descendre sa culotte
-tirer la chasse d'eau

1. Déterminer la commande minimum à laquelle l'enfant répond.

2. Utiliser une commande active à chaque fois que vous lui demandez de faire une tâche.

3. Attendez quelques secondes après avoir donné la commande avant d'utiliser l'aide graduelle.

4. La procédure d'estompage des commandes devrait être utilisée à chaque essai successif pour éliminer le besoin de commandes verbales et gestuelles.

 

AIDE GRADUELLE

C'est l'ajustement de l'aide physique donnée à l'enfant pour qu'il accomplisse une tâche de façon de plus en plus autonome.

On utilise la procédure d'aide graduelle de la façon suivante:

1. N'utilisez jamais plus de force que celle qui est nécessaire au moment précis pour produire le mouvement désiré.

2. Au début de chaque essai, utilisez une très petite force (seulement un toucher si possible) et augmentez-là jusqu'à ce que la main commence à bouger.

3. Dès que la main bouge, réduisez l'aide instantanément et graduellement tant que le membre guidé continue à bouger.

4. Si le mouvement s'arrête durant un essai, augmentez la force de votre aide instantanément et graduellement jusqu'à ce que le mouvement réapparaisse.

5. Si la main que vous guidez résiste au mouvement que vous voulez lui donner, n'appliquez que la force nécessaire pour contrecarrer la sienne, en tenant ainsi la main qui résiste dans une position immobile.

6. Aussitôt que la main qui résiste réduit le degré d'opposition, réduisez la force à équilibrer parfaitement la force de la résistance.

7. Quand la main que vous guidez cesse de résister activement, recommencez à utiliser immédiatement et graduellement la force nécessaire pour faire bouger la main de l'enfant.

8. Quand un essai est commencé, continuez de guider la main jusqu'à ce que le mouvement soit complété: N'abandonnez pas et n'interrompez pas avant la fin du mouvement.

9. A la fin de l'essai donnez un renforçateur

10. Le renforçateur devrait être donné en même temps que l'effet physique désiré est produit par la performance guidée.

11. Quand vous êtes sur le point de donner le renforçateur à la fin de la réponse, éliminez l'aide en cessant même tut contact et donnez ensuite le renforçateur.

12. L'appréciation verbale devrait aussi être donnée durant la performance mais seulement quand le résident participe activement au mouvement et jamais quand il résiste ou qu'il est complètement passif.

 

D)ESTOMPAGE DES COMMANDES

ÉTAPES POUR MONTER LES PANTALONS
(comme ses pantalons sont en bas de ses genoux, ça ira mieux si l'enfant se penche en avant légèrement).

 

COMMANDE

EXEMPLE

1. Instruction verbale + geste + toucher

«Jean, monte tes pantalons»

Indiquez du doigt les pantalons

Placez vos mains sur celles du résident et utilisez l'aide minimale pour le guider à placer ses mains sur la ceinture et à les tirer.

2. Instruction verbale réduite + geste + toucher

«Monte tes pantalons»

Indiquez du doigt les pantalons

Attendez qu'il place ses mains sur la ceinture et guidez le pour qu'il remonte ses pantalons en utilisant l'aide minimum.

3. Instruction verbale réduite + geste + toucher réduit

«Monte»

Indiquez du doigt les pantalons

Aidez-le à placer ses mains sur la ceinture de son pantalon si nécessaire.

4. Pas d'instruction verbale + geste réduit + toucher si nécessaire

Regardez les pantalons (même que 3)

>5. Pas d'instruction verbale + geste réduit + pas de toucher

Regardez les pantalons

 

Félicitations!!!

Vos impressions et suggestions sur le site autisme.ch

Email:
Sujet:
Message: